20 ans !

accès au reportage photos

Les SEL de Romans (SEL des deux rives) de St Marcellin (Sel du Sud Grésivaudan) et de Die (Radisel) fêtaient leurs 20 ans à l’occasion de l’interSEL sud Rhône-Alpes qui se tenait à Granges les Beaumont les 1er et 2 avril 2017.

Le week-end a commencé par deux visites, organisées par Christine, visite de l’atelier de tissage et confection ėcologiques de jeans Made in France 1083  Voir  et visite de la collégiale St Barnard de Romans, avec visite de la nef, du choeur, de la sacristie, de la chapelle du Saint-Sacrement et du triforium (qu’est-ce que c’est ?).

Au vu de l’engouement pour ces deux visites (une quarantaine de sélistes extérieurs et presque autant de romanais), ces derniers – un peu dépités – ont dû laisser la place pour les invités !

Pendant ce temps les autres sélistes, arrivés de 11 SEL de la région, voir, arrivent et patientent autour d’un goûter et tous se retrouvent vers 19h autour d’un apéritif dont clairette, vin de noix, kir châtaigne rappelent les terroirs des SEL organisateurs.

arbre à souhaits Chacun dès son arrivée est invité à formuler des voeux pour le mouvement SEL sur l’arbre à souhaits, voir

et chacun peut prendre connaissance d’une pétition lancée par les SEL contre un projet de loi impactant lourdement les Système d’Echanges Locaux voir

Vers 20h les 83 sélistes sont  invités à s’installer à table et le buffet, réalisé à partir de ce que chacun a apporté (le fameux et toujours riche repas partagé du SEL), est dressé.

Marie Claude (Radisel), Mireille (Sel des deux rives)  et Pierrette (Sel du Sud Grésivaudant) ouvrent alors officiellement l’interSEL et la soirée d’anniversaire Lire.

Alexandre, du SEL des deux rives (président et directeur artistique de la compagnie de théâtre amateur Tryd’Art), assure l’animation Voir.

Au programme de la soirée

  • Guitare et chanson par Malcolm et Dorothée (du SEL des deux rives)
  • « ça va mal » Théâtre (par la compagnie Acte D’Eux dont André du SEL des deux rives est  membre) voir
  • Le petit Chaperon rouge en franglais par Sarah (du SEL des deux rives)
  • Conte créé avec le public par Albert (du SEL des deux rives)
  • Chanson irlandaise par Sarah
  • « tu as entendu ? » Théâtre par la compagnie Acte D’Eux
  • Guitare et chanson Malcolm et Dorothée

Vers 22h la salle est mise dans l’obscurité et le gâteau d’anniversaire fait son entrée sur une musique qui souligne le suspens… le début de l’introduction de Ainsi-Parlait-Zarathoustra ! c’est quoi ?

Chacun des trois SEL organisateurs a travaillé à l’élaboration du gâteau.
C’est ainsi qu’ont été installés sur le support (spécialement créé par Dominique et Annie) :
¤ sur la base, les gâteaux au chocolat du Sel du Grésivaudan décorés de noix pour faire rappel à sa monnaie, le cerneau,
¤ à l’étage suivant le gâteau du Sel des Deux rives constitués de choux à la crème et ornés de deux clous en chocolat rappelant l’unité utilisée à Romans
¤ et enfin à l’étage supérieur le gâteau du Radisel fait de l’assemblage de multiples petits bouts de gâteaux recouvert par une multitude de radis en pâte d’amande pour rappeler, eux aussi, le nom de l’unité. 

Les invités ont chacun reçu un petit papier plié…  et sont invités à l’ouvrir. Un seul porte la mention « J’aime mon SEL ». C’est Nathalie du SEL du Sud Grésivaudan qui est ainsi désignée par le sort pour souffler les bougies d’anniversaire !

Avant de déguster le gâteau la dernière surprise de la soirée… les sélistes du Sud Grésivaudan entonnent sur la musique de Zorro est arrivé d’Henri Salvador, avec Marie au piano, un texte spécialement écrit pour l’occasion Lire. Et pendant ce temps des petits Zorro courrent dans la salle.

Cette soirée d’anniversaire s’achève en musique et danse toujours animée par Alexandre.

Le dimanche matin, après une bonne nuit de repos, l’accueil est réalisé par un petit déjeuner, à  la Pogne de Romans bien entendu !

Puis la BLE Bourse Locale d’Echange est ouverte sans attendre et de nombreux sélistes qui n’avaient pu venir la veille  nous ont rejoint.  Il n’aurait pas fallu plus de monde ! la salle des fêtes de Granges les Beaumont est comble et toutes les tables sont mobilisées !

Après que chacun ait pu faire des affaires le repas partagé est  installé, comme la veille… pour régaler de nouveau les convives. Il faut savoir que pour tout ça – avant l’arrivée des sélistes et aussi toute la journée – des petites mains se sont afférées !

En fin de repas  Mireille, Pierrette et Marie Claude lisent un texte sur l’historique de leur SEL respectif  Lire. Puis les ateliers sont mis en place :

* atelier du rire par Jeanne Marie (du SEL des deux rives)
* atelier écriture Slam’o SEL animé par Christine du SEL des deux rives
* atelier carterie par Delphine du SEL de Roussillon
* atelier chambre à air par Dominique du SEL des deux rives
* atelier de marionnettes par Gladys du SEL du Sud Grésivaudan
* atelier nouveaux modes de culture par Jacques du SEL des deux rives.
* un atelier jeux de carte s’est mis spontanément en place pour ceux qui n’ont pas trouvé leur intérêt dans les ateliers proposés.

Ah… il ne faut pas oublier…  pendant le repas Mireille, monte sur l’estrade,  la pétition à la main. Elle remercie tout le monde d’avoir signé la pétition et annonce….  qu’il s’agissait d’une farce du 1er avril !

Elle a bien marché cette farce… même si certains avaient des doutes. Noël a même fait des recherches sur internet, sur le porteur de la loi notamment… mais Jeanne Marie avait bien verrouillé son affaire : le modèle du texte de loi, le nom du sénateur qui existait bel et bien et dont le domaine de prédilection est bien le  travail au noir… tout était là pour faire oublier qu’on était le 1er avril.
Vers 16h, fin des ateliers… difficilement pour l’atelier « Nouveaux modes de culture », Jacques est tellement passionné  et passionne tellement son auditoire qu’il n’y a pas moyen de détourner l’attention des sélistes pour passer à la suite !

Un goûter ponctue l’après-midi et l’atelier d’écriture qui avait été chargé de travailler à partir des souhaits postés par les sélistes  déclament
« Paroles salées… acrostiche »
en guise d’au revoir  Lire.

Ces voeux des sélistes clôturent donc l’interSEL 2017 et ce 20ème anniversaire.  Bien entendu, comme à chaque rencontre, c’est collectivement que la salle est remise en ordre et chacun se sépare avec moult remerciements et compliments à l’équipe organisatrice !